Nous suivre sur les réseaux sociaux

Actualités

Muse sort « Thought Contagion », un single massif et rétro-futuriste

Publié il y a

le

Quelques mois après le contesté Dig Down, Muse est de retour avec un nouveau single, Thought Contagion. Musicalement, ce nouveau titre rassemblera peut-être davantage les fans que le précédent. Moins minimaliste, il est plus complexe et original. À peine diffusé, il semble déjà avoir une place unique dans la discographie du groupe anglais.

L’électro est très présent, mais dans un juste équilibre avec une ambiance sonore très rock. Nous avons même droit à un sublime riff, vers la fin du morceau. Lors du refrain, le chorus de fond parachève l’impression d’une musique massive et puissante, pleine de richesse musicale. Finalement, on retrouve au cours de ces trois minutes l’aspect épique de Muse, ce qui est sûrement l’une des caractéristiques que l’on aime le plus chez eux.

Nous pourrions aussi relever que Thought Contagion rappelle le style de l’album The Resistance, qui contient le célèbre Uprising. Pour autant, ce n’est pas une redite. Côté voix, Matthew Bellamy semble s’essayer à de nouvelles façons de chanter. Depuis Dig Down, Muse semble s’être lancé dans une atmosphère pas loin d’être « rétro-futuriste » à travers le style musical et les clips. Rappelons que le rétro-futurisme est une tendance qui dépeint « l’avenir tel qu’on le voit dans le passé » et « le passé tel qu’on le voit du futur ». Un curieux mélange futur / passé. Et justement, le décor de la vidéo semble tout droit sorti des années 80, mais de nombreux éléments sont malgré tout futuristes, comme par exemple la sensation que tout ceci se passe dans une réalité virtuelle.

D’ailleurs, la scène de fin est un hommage à la célèbre danse du « Thriller » de Mickael Jackson, mais en version science-fictionnelle… car les zombies s’avèrent être des entités virtuelles.

Continuer la lecture
1 Commentaire

1 Comment

  1. Pingback: Muse sort « Thought Contagion », un single massif et rétro-futuriste – WIDE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

La pub de Huawei qui frôle le transhumanisme

Publié il y a

le

Les publicités se font parfois le reflet de tendances, massives ou émergentes, qui parcourent la société. L’année 2017 a été marquée par l’arrivée tonitruante de l’intelligence artificielle comme sujet médiatique et politique de premier plan, s’intégrant ainsi de plus en plus dans le débat public autant que dans les conversations privées. Il n’était qu’une question de temps avant que les marques appuient sur cette fascination nouvelle pour l’IA.

Une récente publicité de la marque chinoise Huawei met en scène son dernier smartphone en date comme étant « doté d’intelligence artificielle ». Il est vrai que la marque frappe fort en proposant l’un des premiers mobiles capables d’interpréter, comprendre et interagir avec l’utilisateur, pour s’adapter à l’utilisation qu’il fait de son appareil en fonction du contexte. Parmi les applications de cette IA : la traduction en temps réel – vous pouvez prendre en photo un panneau, un menu de restaurant, et le smartphone traduira. Si cette nouveauté peut séduire par son caractère innovant, pour l’instant cela ne bouleverse pas totalement l’expérience d’utilisation, se réduisant surtout à un aspect très gadget. Ce qui est sûr, c’est que cela semble être le point de départ d’une nouvelle génération de smartphones, qui mobilisera toujours plus l’IA.

A chaque nouvelle génération de technologies se crée une nouvelle façon de percevoir notre rapport aux technologies. En ce sens, un œil attentif à cette publicité permet de remarquer qu’elle est porteuse d’une philosophie proche du transhumanisme. Rappelons que les transhumanistes sont animés par l’idée d’une Singularité technologique prochaine qui signerait la dépassement de l’intelligence humaine par  l’intelligence artificielle, et à ce titre ils font la promotion d’une fusion entre les technologies et l’être humain, afin de « s’augmenter », d’être au niveau des intelligences artificielles.

La publicité commence par postuler « je suis ce que je fais ». Après avoir annoncé que le smartphone est doté d’une intelligence artificielle, la suite nous décrit les capacités qui en découlent : prédire, anticiper, apprendre. C’est à ce moment que l’on entend la voix off nous dire que le smartphone n’est pas artificiel, « il est humain » et il est « doué pour optimiser mes activités ». La fin est marquée par une redite de la première phrase : « je suis ce que je fais ».

Si ce texte ne peut sembler être qu’un sensationnalisme typique des effets de manche nécessaires à une publicité, il est loin d’être neutre, et véhicule en quelques phrases le principe d’une fusion entre l’IA et l’humain. S’il fallait lire le texte à la lettre, on pourrait facilement en déduire que le smartphone n’est pas un outil extérieur, mais qu’il est bel et bien intégré à nous.

Continuer la lecture

LE NUMÉRO 1 DE LA REVUE BIENTÔT DISPONIBLE

Teaser

Réseaux sociaux

     
 

En ce moment